Rufus McIntyre, bénévole depuis 15 ans, sait que Ruth peut être très persuasive. C’est à la suite d’une rencontre fortuite à l’école secondaire, à cause d’œufs de salamandre, qu’il fit connaissance de l’écloserie et c’est depuis ce temps-là qu’il en fait partie.

En tant que professeure de biologie reconnue, Ruth a enseigné à des centaines d’étudiants ; sa philosophie est que l’on ne peut prendre soin que de ce que l’on connaît bien. C’est ce principe qui guide l’écloserie et les programmes innovateurs que Ruth et Rod y ont mis en œuvre. Le cours d’eau Mossom, qui n’avait plus de saumons à la fin des années soixante-dix, a maintenant des migrations régulières de saumons kéta et coho et offre de nombreux programmes éducatifs. La relation de Ruth avec l’écloserie, une relation de quarante ans, a donné naissance à un autre principe directeur : on devrait tous adopter un cours d’eau, comme on adopte une route.

Mossom Creek est justement le cours d’eau que Rufus a adopté. Le cours d’eau coule au sud-ouest de Burrard Inlet et Rufus peut marcher tout le long et montrer des plantes, des oiseaux et des poissons tout comme il pourrait montrer des édifices le long d’une route.

En ce dimanche matin, en compagnie de quelques autres bénévoles, il passe son temps à se débarrasser de plantes envahissantes, comme le lierre – et avec son amie et ancienne professeure de biologie, il surveille la vie aquatique dans le cours d’eau qu’ils ont adopté tous les deux.

Vous pouvez le voir par vous-même n’importe quel dimanche, de 10h30 à 13h30 et en apprendre davantage sur l’écloserie de Mossom Creek : http://www.mossomcreek.org