C’était la relâche des saumons kéta organisée par la Seymour Salmonid Society à la ferme Maplewood à North Vancouver. Chaque année au printemps, dans des voisinages à travers le Lower Mainland et autour de la province, une scène semblable a lieu alors que les écloseries et les groupes de gardiens de cours d’eau bénévoles font leur part pour que les stocks de saumon sauvage continuent de prospérer dans les eaux de la C-B.

Parmi les porteurs de seaux, certains sont des habitués, d’autres sont ici pour la toute première fois. Ce sont souvent les enfants qui sont les experts en la matière. Morgan peut réciter ce qui va se passer après – où va le saumon et combien de temps ça prend – sans hésiter. Alice parle de la place du saumon dans la chaîne alimentaire et Quinn résume le tout « Il y a des tas de trucs qui mangent les saumons et s’ils meurent, alors les trucs qui les mangent meurent aussi. »

Pendant une seule matinée, plus d’une centaine de personnes portant plusieurs seaux relâchent des milliers d’alevins dans le ruisseau Maplewood. Un chœur de voix accompagne leur départ en voyage.

La Pacific Streamkeepers Federation offre une liste complète des groupes à travers la province : http://www.pskf.ca/program/member02.html

ou bien il suffit de rechercher « gardien des cours d’eau » et d’indiquer votre location pour voir s’il y a un groupe près de chez vous.